Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Vie administrative / Directeur général / Actualités / 03/11 - Bébébus à Doische : Informations complémentaires...
Actions sur le document

03/11 - Bébébus à Doische : Informations complémentaires...

C'est quoi un BébéBus ?

img_bebebus_1Une camionnette chargée de matériel d'animation et de puériculture, avec deux puéricultrices, partent tous les matins vers un village différent. La commune de cet endroit a mis à notre disposition un local, au rez-de-chaussée, propre, chauffé. Les puéricultrices y vident le contenu de la camionnette suivant un ordre préétabli. L‘espace d'une journée, cet endroit devient une halte accueil dans laqueile les parents viennent déposer leur enfant un jour (ou deux maximum) par semaine.

Les lieux d'accueil (agréés par l'ONE) sont souvent des lieux inoccupés la plupart du temps. Des économies d'échelle sont ainsi opérées comme le fait de se rendre à 4 endroits différents chaque semaine. Cela permet de couvrir une plus vaste étendue. Le 5éme jour dela semaine, quant à lui, est réservé pour les réunions d'equipe et l'entretien du matériel et la préparation des activités. Certaines communes proposent d‘ailleurs la salle du Conseil Communal comme lieu d’accueil !

Un BébéBus est le fruit d’un partenariat, d’une synergie, entre les pouvoirs publics (communes, CPAS, province, PCS) et le milieu associatif local qui travaillent ensemble au développement, à l'évaluation du projet dans le cadre des différentes instances mises en place : le comité d'accompagnement local, l‘AG et le CA de l’ASBL RéBBUS (Réseau des BébéBus de la province de Namur)

C'est aussi une équipe pluridisciplinaire de professionnels formés spécifiquement. Dans cette équipe, une coordinatrice, une animatrice « parentalité » et 3 puéricultrices forment l’équipe de base d'un BébéBus.

Cette initiative est née du Groupe Animation de la Basse—Sambre et du soutien de la province de Namur.

Le contexte : des besoins avérés non rencontrés

img_bebebus_2Le constat qui a prévalu àla création d'un reseau de BébéBus dans la Province de Namur est le manque de places d'accueil important pour les enfants de 0 a 3 ans. En effet, les structures d’accueii de la petite enfance (0 à 3 ans) constituées par les crèches et les services d'accueil à domicile ne permettent d'accueillir qu'un nombre limité d'enfants dont la très grande majorité est constituée d’enfants dont les parents travaillent.

C'est donc l’axe économique (des places d'accueil pour des enfants de parents qui travaillent à temps plein) qui détermine essentiellement aujourd'hui l'accueil des enfants. Et donc on ne considère pas les parents qui ne travaillent pas comme nécessitant de pouvoir disposer également de ces structures d'accueil. Or les parents d'enfants de 0 à 3 ans qui ne travaillent pas ont souvent besoin à la fois d’un minimum de répit pour pouvoir « souffler un peu », de temps pour réaliser des démarches administratives ou liées à leur santé ou encore pour se remettre dans un projet de formation ou de recherche d‘emploi.

img_bebebus_3Par ailleurs, toutes les études ayant pour thème « enfance et pauvreté » (qui devraient cependant s'articuler davantage autour de la thématique de « familles et pauvreté ») montrent que les enfants de familles précarisées accentuent leurs difficultés de développement et de socialisation en ne pouvant accéder à des milieux d’accueil.

Ce n'est donc pas seulement la question du bien-être des enfants qui détermine aujourd'hui la politique en matière d'accueil de la petite enfance.

Les BébéBus peuvent devenir ce service ouvert à tous, en mixité sociale afin de répondre aux défis nouveaux et çà ces besoins avérés mais non rencontrés.

La philosophie du projet

Dans une volonté d’égalité des chances, le projet des BébéBus doit se travailler en mixité sociale.

Il doit permettre de lutter contre l'isolement d'un grand nombre de parents, isolement dont les conséquences se répercutent à leurs enfants.

li faut penser ce projet dans une triple perspective :

  • un accueil de qualité des enfants visant leur bien-être et leur socialisation, en mixité sociale ;
  • en même temps offrir des possibilités de rencontre entre les parents dans une perspective citoyenne ;
  • avoir la préoccupation de la lutte contre les inégalités sociales ;

 

La mixité sociale : l'accès pour tous, sans conditionnalité est le point de départ de notre démarche. Cela concerne la composition familiale, l‘origine sociale ou culturelle,

La proximité géographique : le BébéBus permet à ia fois de se rendre dans des localités mal desservies par les transports publics, là où des parents ont des difficultés de déplacement mais aussi dans des centres urbains où il y a une concentration importante de population sans qu’in ait une offre d'accueil suffisante.

La proximité relationnelle : le BébéBus permet à des parents particulièrement isolés socialement de reconstruire un réseau relationnel favorisé par ie volet d’accompagnement à la parentalité développé conjointement à l'existence d'un BébéBus.

L‘accessibilité financière : compte tenu du type de projet d'accueil, il y a lieu de permettre réellement à chaque famille de pouvoir accéder au service. Pour ce faire, les conditions financières d'accès doivent en favoriser l'accès. Une politique facilitante doit donc être pensée et mise en place.

Les trois axes du projet

1. Un accueil de qualité des enfants

  • A l'instar des autres structures existantes, le BébéBus donne une juste place à l'enfant quelques soient ses besoins spécifiques et ses origines. Le personnel qui y travaille est particulièrement attentif à l'accueil des enfants et des parents et à préparer et animer des activités qui favorisent l'inclusion, la socialisation et le bien—être des enfants. L’évaluation du travail sera permanente et réalisée avec les coordinatrices des BébéBus. En outre, celles-ci sont attentives à l'accueil des parents qui souvent, pour la première fois, vont se séparer de leur enfant. Un temps de familiarisation est conçu afin de permettre l'entrée de l'enfant par étapes successives et à son rythme, étapesqui permettent également aux parents de réaliser concrètement la séparation avec leur enfant et ceci pour la première fois.
  • Le BébéBus veille à favoriser l'épanouissement du jeune enfant.
  • Il favorisera aussi la rencontre en collectivité.
  • L'accueil se basera sur un projet d'accueil et un projet pédagogique « forts ».

 

2. Accompagnement à la parentalité

Des animatrices participent à la vie des BébéBus. Leur rôle est de soutenir les parents qui le souhaitent dans une perspective de citoyenneté en utilisant les outils de l'éducation permanente. Ce travail vise :

  • A sortir de l’isolement un grand nombre de parents dans une perspective d’émancipation en favorisant le travail de groupe avec ses pairs.
  • A considérer que les parents ont un savoir-faire et un savoir—être, des compétences parfois refoulés que les rencontres et les échanges permettent de remettre à la surface. Le travail permet de lutter aussi contre les exclusions grâce aux relais que l'équipe « parentalité » peut proposer y compris dans les domaines de la formation.
  • Ce travail d'accompagnement à la parentalité se réalise sansjugement.

 

3. La lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Quatre enfants sur dix sont concernés parla pauvreté chez nous. Le BébéBus les concerne au plus haut point. il vise à leur donner les mêmes chances que d’autres enfants qui ont accès à des structures d'accueils comme les crèches. De plus, au sein des BébéBus, le travail se réalise avec souplesse et volonté d'adaptabilité aux réalités des familles et des enfants, le tout en concertation étroite avec l’ONE.

 

Démarrage probable en janvier...

 

Plus d'infos ?

N'hésitez pas à contacter :

Florine GUILLAUME
Coordinatrice du BébéBus de Doische- Viroinval
Réseau des BébéBus de la Province de Namur

rebbus_logo asbl

142 rue des Glaces Nationales, B-5060 Auvelais
T.+32(0)71.74.27.81
GSM +32(0)499.88.69.30

ZmxvcmluZS5ndWlsbGF1bWVAcmViYnVzLmJl

 

Sous mots clés standards