Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Vie administrative / Directeur général / Actualités / 27/01 - Pétition "Non au One Man Car" : le Conseil a signé
Actions sur le document

27/01 - Pétition "Non au One Man Car" : le Conseil a signé

Le Conseil a, en séance de ce jeudi 26 janvier, marqué son approbation quant au contenu de la pétition reprise ci-dessous :

Non au « One Man Car »

Le « One Man Car », de quoi s’agit-il ?
Ce projet consiste à faire circuler des trains de voyageurs sans la présence du moindre accompagnateur de train principalement sur les lignes rurales dont la liaison entre Couvin et Charleroi. Dès lors, l’unique membre du personnel présent sera le conducteur. Les réticences sont grandes et pas uniquement dans notre pays.

Dans quel but ? 
L’unique objectif est clairement de réduire les coûts au détriment de la qualité du service et de la sécurité des voyageurs.

Avec quelles conséquences ? 
Les gares ferment les unes après les autres et le service à la clientèle disparaît lui aussi. Plus de guichet pour renseigner le client ou délivrer un titre de transport. Le client de la SNCB se retrouve livré à lui-même. Sur la ligne 132, il n’y aura bientôt plus une seule gare ouverte entre Charleroi-Sud et Couvin.

Le remplacement du personnel par des automates est loin de satisfaire l'usager car le fonctionnement de ceux-ci laisse très souvent à désirer. Ils ne permettent même pas l'usage de billets de banque pour l'achat d'un titre de transport.

Qu'en sera-t-il de la sécurité si l'accompagnateur disparaît du train? La SNCB envisage l'installation de caméras pour surveiller ce qui se passe dans le train. Quel sera le temps de réaction du système si une agression, un vol, une bagarre ... se produit? Que se passera-t-il si un passager chute en montant ou en descendant du train? Que se produira-t-il si un passager tente de monter dans le train en dernière minute? Qu'en sera-t-il de l'accueil des personnes à mobilité réduite? Quid de l’information lorsque la circulation est perturbée, comme c’est trop souvent le cas en cette période, ou qu’un accident grave se produit comme à Landelies où le personnel d’accompagnement présent était d’ailleurs venu de Mariembourg.

Et quelles seront les conséquences de la disparition de l'accompagnateur sur le conducteur? Ce dernier devra-t-il s'acquitter de tâches dévolues initialement à l'accompagnateur ?

Quid de la sécurité qui était mise en évidence dans les formations de l'accompagnateur! Aujourd'hui seules les économies comptent au détriment des personnes.

Nous voulons nous faire entendre au plus vite car les premiers essais débuteront sur notre ligne dès 2019-2020.

Accompagnateur de train: notre métier. Notre présence: votre sécurité !

Nous ne manquerons pas d'interpeller le Ministre de la Mobilité, Monsieur François Bellot à ce sujet et invitons tous les habitants de la Commune à signer la pétition en question.

Plus d'infos ?

Sous mots clés standards