Information

Prochaines permanences du samedi matin
du Service Population/Etat civil

 

08 & 22 octobre 2022
de 09h à 12h
 

 A l’occasion de la fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, nos bureaux seront fermés le mardi 27 septembre 2022
ainsi que le lundi 03 octobre 2022 (Fête communale de Doische)

 

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / 19/08 - Service Public de Wallonie - Cellule d’expertise sécheresse

19/08 - Service Public de Wallonie - Cellule d’expertise sécheresse

==> Actualité du 19 août 2022

 Bilan sur l’état des réserves en eau et des cours d’eau en Wallonie

La Cellule d’expertise sécheresse, regroupant les différents interlocuteurs du secteur de l’eau en Wallonie (représentants des services concernés du SPW, Aquawal et les acteurs de la production et distribution d’eau potable), s’est réunie ce 18 août sous l’égide du Centre régional de crise de Wallonie pour faire le point sur la situation de sécheresse en Wallonie.

1.    Précipitations et indice de sécheresse

Depuis la réunion précédente du 12 août, les précipitations ont été très faibles et très localisées sur le territoire wallon. Les précipitations moyennes sur la Wallonie sont de l'ordre de 8-9 mm de cumul (contre 4 mm en moyenne la semaine dernière). Les 10 prochains jours devraient nous amener à un scénario extrêmement sec car les précipitations resteront faibles et ne seront pas de nature à atténuer la situation de sécheresse.

2.    Cours d'eau et barrages-réservoirs

Les niveaux des barrages-réservoirs poursuivent leur diminution. Les niveaux pour la Gileppe et la Vesdre se situent juste au-dessus des cotes de réserves. Le monitoring du niveau du barrage de Nisramont se poursuit étant donné les faibles débits d'entrée dus à l'étiage sévère de l'Ourthe et à la diminution du niveau du lac. Les mesures relatives aux limitations des restitutions demeurent donc d'application.
 
Les débits des cours d'eau navigables poursuivent leur descente et sont comparables à ceux de 1976 et de 2020 (années extrêmement sèches).
 
Pour les cours d'eau non navigables, les précipitations de ce 17 août ont engendré une légère hausse mais dont l'effet est déjà en train de s'estomper. La situation la plus critique est sur l'Ourthe où les relevés sont les plus bas depuis les relevés de 1976. L'Amblève suit la même tendance que l'Ourthe.

3.    Eaux souterraines

La situation reste similaire au constat des réunions précédentes. Certaines masses d'eau se maintiennent dans les valeurs de 2017 et de 2020.

4.    Production et distribution d'eau

Actuellement, 19 communes ont pris des arrêtés de police de restriction de consommation de l'eau de distribution : Stoumont, Burg Reuland, Rochefort, Durbuy, Libin, Libramont, Chimay, Theux, Bouillon, Léglise, Habay, Pepinster, Vresse-sur-Semois, Tellin, Bertogne, Tenneville, Gouvy, Amel et Saint-Hubert. D'autres communes font l'objet d'une surveillance particulière de la part de la SWDE (Jalhay, Vielsalm, Houffalize, Bastogne, Fauvillers, Martelange, Neufchâteau, Vaux-sur-Sûre, Saint-Ode, Wellin, Bullange, Marche-en-Famenne, Rendeux, La Roche-en-Ardenne et Beauraing).

Un point d'attention particulier, en collaboration avec la SWDE et les services concernés, continuera d'être porté à Rochefort et Libramont via la poursuite des réunions des groupes de travail spécifiques.

En-dehors des communes précitées, la production-distribution se déroule normalement partout ailleurs. Compte tenu de la situation actuelle et des tendances pour les prochains jours, et pour éviter toute difficulté de production ou de distribution dans certaines zones, il est recommandé une utilisation raisonnable de l'eau de distribution. Il s'agit ici d'une responsabilité collective, qui s'adresse non seulement aux citoyens mais également à l'ensemble des parties prenantes de la société. Il est conseillé d'éviter ou de différer les usages non indispensables tels que le lavage des voitures, l'arrosage des pelouses et des plantations, les nettoyages non essentiels des sols (trottoirs, terrasses...).

5.    Navigation

Pour la navigation, la mesure de regroupement des bateaux aux écluses reste de mise sur l'ensemble du réseau à l'exception de l'Escaut (partie basse), la Dendre et des canaux de la province du Hainaut.
 
En ce qui concerne la production hydro-électrique pour les micro-centrales, l'arrêté ministériel suspendant toute production d'hydroélectricité sur le Hoyoux, le Burnot et la Lhomme reste d'application jusqu'à nouvel ordre.

Tous les tronçons sont actuellement fermés à la circulation des kayaks. Seul un tronçon de l'Amblève a ouvert ce 18 aout suite à un lâcher des barrages de la Warche.

6.    Forêt et pêche

Le Département Nature et Forêts (DNF) maintient ses actions de sensibilisation, de prévention et de surveillance.  Actuellement, il n'y a pas de fermeture de sites de la part du DNF. Seules les routes traversant la forêt d'Anlier sont soumises à une interdiction (cfr carte) depuis le 17 août et jusqu'à nouvel ordre pour tous les usagers (voitures, promeneurs, cavaliers, cyclistes, etc.) sauf les ayants droits.
 
Concernant la pêche, les mesures d'interdiction sont maintenues jusqu'au 4 septembre. Pour connaître les zones concernées par l'interdiction, par sous-bassins, consultez le site de la Maison de la pêche.

7.    Agriculture

La sécheresse actuelle aggrave l'état des cultures. Les prairies sont dans un état de délabrement important. Les maïs montrent des signes de plus en plus fort d'impact de la sécheresse au travers d'un enroulement et de dessèchements des feuilles. L'état des pommes de terre et des haricots nécessite un suivi particulier.

8.    Qualité des eaux et zones de baignade autorisées

Pour les zones de baignade autorisées : 3 zones de baignades sont fermées : le lac de  Neufchâteau pour des problèmes de bactéries, le lac de Falemprise en raison de cyanobactéries le lac de Bambois depuis ce 18 aout. Ces situations n'ont rien d'exceptionnel à cette saison.
Plus d'info via http://environnement.wallonie.be/baignade/#/station/map
 
En ce qui concerne les zones de baignade non-officielles, les faibles débits actuels observés sur l'ensemble de la Wallonie favorisent la concentration de polluants, ce qui peut amener à la prolifération d'algues et de bactéries pathogènes. Une vigilance et une prudence importante doivent donc être menées lors des deux prochaines semaines, sur toute la Wallonie, et en particulier lors d'activités récréatives dans les rivières, fleuves et canaux, ainsi que pour l'abreuvement du bétail et des animaux domestiques.

La Cellule régionale d'expertise sécheresse se réunit sous l'égide du Centre régional de Crise (CRC-W). Elle regroupe les différents interlocuteurs du secteur de l'eau en Wallonie : représentants des services concernés du Service public de Wallonie, Aquawal et acteurs de la production et distribution d'eau potable.

Sous mots clés standards