Information

Prochaines permanences du samedi matin
du Service Population/Etat civil

 

16 octobre 2021 - 06 & 20 novembre 2021
de 09h à 12h, sur rendez-vous (082/21.47.20)

 

Fermeture des bureaux : 01 - 11 - 12 & 15 novembre 2021

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / 24/11 - Dés 2021, c’est zéro plastique dans les déchets organiques !

24/11 - Dés 2021, c’est zéro plastique dans les déchets organiques !

==> Actualité du 25 novembre 2020

Pour le compost, c’est important !

Nos déchets organiques (restes de repas, épluchures, petits déchets de jardin, essuie-tout, papiers et cartons souillés par de la nourriture…) sont biométhanisés et transformés en compost, utilisé en agriculture pour enrichir la terre qui nous nourrit.

BEP Environnement souhaite que ce compost soit le plus pur possible pour préserver nos sols. Le personnel de l’unité de biométhanisation de Tenneville (là où sont traités vos déchets organiques) travaille quotidiennement à améliorer cette qualité en adaptant les techniques de broyage et de tamisage et en surveillant les paramètres du compost (température, humidité…). Le compost produit à partir de nos déchets est alors analysé afin de vérifier s’il peut enrichir les champs et terres en Wallonie … Mais pour arriver à un compost exempt de plastique, la seule solution 100% efficace reste un bon tri à la source, c’est-à-dire chez vous !

 

Les langes, dans les déchets organiques ? Non, non, non !

À partir du 1er janvier 2021, jetez-les dans les déchets résiduels.

 

Pourquoi ne plus collecter les langes dans les déchets organiques ?

 

Ces dernières années, la composition des langes a fortement évolué. Les fabricants y ont en effet massivement remplacé la cellulose biodégradable par un polymère (plastique) super absorbant (souvent du polyacrylate de sodium). Un lange est aujourd'hui constitué de 76% de polymères et donc de plastiques. Résultat, les langes collectés dans les déchets organiques se retrouvent pour moitié dans les refus incinérés, ce qui provoque une hausse du coût de biométhanisation, mais aussi et surtout, pour l’autre moitié, dans le compost produit, contaminé par des micro-plastiques qui se retrouvent sur les champs.

Dès le 1er janvier 2021, les langes d’enfants devront être jetés dans la poubelle des ordures résiduelles (sac payant ou conteneur à puce, suivant les communes), comme les langes pour adultes qui étaient déjà collectés avec les déchets résiduels.

Les langes lavables, et si on si mettait ?

Saviez-vous que l’utilisation des langes jetables représente près d’une tonne de déchets par enfant ? Face à ce constat, réfléchir à l’utilisation des langes « réutilisables » ou « lavables » en vaut la peine ! Ces couches sont non seulement plus saines, mais coûtent et polluent également beaucoup moins que les couches jetables.

Pourquoi passer aux couches réutilisables ?

A partir du 1er janvier 2021, les langes jetables ne se jetteront plus dans les déchets organiques mais dans les déchets résiduels (sacs payants communaux ou conteneur à puce).

4.500 à 5000 couches jetables, c’est beaucoup… de déchets

En moyenne votre bébé est changé 5 à 6 fois par jour (la 1ère année) et 5 fois les années suivantes.

Dans la plupart des cas, un enfant devient propre le jour à partir de 2 ans et demi et la nuit vers l'âge de 3 ans. Le compte est donc vite fait : votre bébé aura en moyenne besoin de près de 5000 couches jetables.

Et quel impact sur votre portefeuille !

Sachant qu’un bébé portera +/- 5000 langes avant de devenir propre et que le coût d’un lange est approximativement de 30 cents, le coût global d’achat des langes jetables pour les parents se situe entre 1350 et 2250 euros. Cela représente une dépense onéreuse pour les ménages sans compter le coût d’évacuation de ces déchets.

A contrario, il ne faut que 20 à 40 couches réutilisables !

Durant cette même période pour devenir propre, votre bambin n’aura besoin que de 20 à 40 langes réutilisables, qui pourront servir à un autre enfant par la suite.

Couches réutilisables : moins de déchets et moins cher

Si l’on choisit cette option, les 20 à 40 langes lavables nécessaires ne génèreront que 150 kg de déchets facilement dégradables. Leur coût d’achat oscillera, selon les sources, en fonction du type de langes réutilisables, entre 450 et 850 euros avec l’avantage de la réutilisation pour plusieurs enfants et la possibilité de les acheter ou les revendre en seconde main. A cela s’ajoutent, sur toute la durée avant que votre enfant ne devienne propre, le coût des voiles de protection en papier (100 euros), les dépenses d’énergie, d’eau et de lessive (250 euros). Par ailleurs, les marchés de la seconde main et de la location vous permettent de tester les couches lavables à des prix avantageux.

Un plus pour l'environnement

Par enfant, les couches réutilisables permettent de limiter la production de déchets, en deux an et demi, à 150 kg de déchets biodégradables, toujours acceptés dans les sacs organiques !

Au niveau des couches jetables, le bilan écologique est moins brillant : pour un seul enfant, ces couches nécessitent l’abattage de près de 5 arbres et la production de 25 kg de plastique (obtenu via 70 kg de pétrole brut). Jetés dorénavant avec les déchets résiduels, ces 5.000 couches non valorisables représentent une tonne de déchets qui seront incinérés.

Un plus pour la santé des bébés

Composée principalement de fibres naturelles (coton), la couche réutilisable qui est en contact avec la peau du bébé ne contient aucune substance toxique et la laisse respirer. Exemptes de gel absorbant (polyacrylate de sodium), ces couches n’assèchent pas la peau et leur usage nécessite dès lors moins de crème hydratante. Après quelques jours d'utilisation, les érythèmes fessiers - fréquents avec les couches jetables - ont même tendance à disparaître.

Bébé est également plus vite propre !

En grandissant avec des couches réutilisables, votre bébé va ressentir l'humidité dans sa couche quand il fait pipi car elle ne contient pas de gel absorbant chimique (comme dans les langes jetables). Votre bébé va alors se rendre compte que cette situation est inconfortable et il deviendra propre beaucoup plus rapidement qu’un enfant habitué à des langes jetables.

Plus d’infos sur : www.bep-environnement.be

Pour vous accompagner dans votre démarche, le BEP Environnement propose pour les jeunes parents, des ateliers de découvertes des langes réutilisables dans ses communes.

Un Atelier découverte des couches lavables à Doische à l’arrivé du printemps :

Jeudi 4 mars 2021 de 19h à 21h

A la salle communale, Rue des Tilleuls 70, 5680 Romerée

Une initiative du BEP avec le soutien du Plan de Cohésion Sociale (PCS), du CPAS et de la Commune de Doische

Sous mots clés standards