Information

Prochaines permanences du samedi matin
du Service Population/Etat civil

 

04 septembre 2021 - 18 septembre 2021
de 09h à 12h, sur rendez-vous (082/21.47.20)

 

Fermeture des bureaux : 27 septembre 2021 - 04 octobre 2021

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / 10/09 - PIWACY 2021-2022 : notre Commune a approuvé son plan d'investissement "Wallonie cyclable"...

10/09 - PIWACY 2021-2022 : notre Commune a approuvé son plan d'investissement "Wallonie cyclable"...

==> Actualité du 10 septembre 2021

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions l'obtention d'une subvention de 150.000,00 € dans le cadre de l'appel à projet "Wallonie cyclable".

Qu'entend-on par appel à projet "Wallonie cyclable" ?

Depuis plusieurs années maintenant, la Wallonie a décidé de soutenir activement l’utilisation du vélo pour les déplacements au quotidien. Pour y parvenir, le Gouvernement a proposé différentes mesures dont la mise en place d’un plan vélo régional global pour augmenter substantiellement le nombre de déplacements quotidiens à vélo : le plan Wallonie cyclable.

C'est pour cela que notre Commune a déposé, au mois de janvier, un dossier de candidature à l’appel à projet « Commune Pilote Wallonie Cyclable (« WaCy ») qui vise les communes désireuses de mener sur leur territoire une politique volontariste en faveur du vélo.

Et surprise ! Le Gouvernement wallon a recemment retenu notre Commune parmi 116 communes pilotes "Wallonie Cyclable". Ces communes ont été retenues sur base de leur potentiel et de leur stratégie en matière de mobilité cyclable utilitaire. Car l’objectif de ce subside est l’élaboration, sur leur territoire, d’une véritable stratégie de développement de l’usage du vélo au quotidien, à travers un réseau structurant qui relie différents pôles d’attractivité (gare, commerces, zoning, administration, hôpital, école, etc.). Les Communes Pilotes Wallonie cyclable contribuent ainsi à la poursuite des objectifs régionaux en matière de mobilité des personnes, à savoir notamment atteindre en Wallonie une part modale vélo d’au moins 5% d’ici 2030

DOISCHE recevra ainsi une subvention de 150.000 euros. Cette subvention vise à

  • la mise en oeuvre du plan d'investissement Wallonie cyclable 2020-2021, dénommé "plan d'investissement WaCy".
  • la réalisation d'un audit de la politique cyclable.

Qu'entend-on par "plan d'investissement WaCy" ?

Notre Commune a jusqu’au 1er octobre 2021 pour transmettre au Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures son Plan d’investissement Wallonie cyclable (PIWACY), c’est-à-dire la liste des travaux que nous souhaitons réaliser et le budget estimatif y afférent. Cette liste est établie par les communes en concertation avec leur Comité de suivi du PIWACY, un groupe de travail propre à chaque commune, où siègent notamment des représentants des usagers cyclistes, ce que nous avons fait en date du 26 août 2021.

Sur base des informations reçues, le SPW MI analysera les projets sous les angles de :

  • La stratégie : les aménagements proposés sont-ils à même de capter la demande cycliste (rapidité, cohérence, confort, agrément…) ? Relient-ils des pôles d’attractivité ? Ne contreviennent-ils pas au principe STOP ?
  • La sécurité : les aménagements proposés sont-ils adapté au contexte ? Sont-ils conformes aux recommandations de la Sécurothèque notamment (mixité/séparation…) ?
  • La faisabilité : le Plan d’Investissement tient-il la route ? Les estimatifs budgétaires et le timing sont-ils réalistes ? Les aménagements proposés sont-ils éligibles ? La commune dispose-t-elle d’un droit sur le terrain concerné ?

Le SPW MI se rendra ensuite dans la commune, pour une visite de terrain, et remettra un rapport au Ministre qui validera ou non le Plan d’investissement. Si celui-ci est approuvé, les projets pourront alors être mis en œuvre l’un après l’autre.

Quelles sont les investissements repris dans le Plan d'investissement WACY ?

Projet n°1Aménagement d’un chemin réservé de type F99a bidirectionnel le long de la rue du Marais. L’aménagement envisagé consiste en la création d’un chemin réservé de type F99a bidirectionnel (largeur minimum de 2m) le long de la rue du Marais entre la rue Martin Sandron et le RaVeL (Au lieudit « Le Crestia »). Le revêtement envisagé est l’enrobés bitumineux (tarmac). La BCS se situera à gauche de la rue du Marais jusqu’au hangar et se poursuivra sur la droite en direction du RaVeL. Une traversée de la rue sera donc nécessaire.

 

 Annexe au projet : Plan de localisation - Photo des lieux 

Projet n°2Réalisation d’une bande cyclable suggérée (BCS) à la rue du Bois du Fir à Doische vers la rue du Moulin (Vaucelles) pour poursuivre vers la rue de l’Egalité en direction de la Voie Verte en France et inversément

 Annexe au projet : Plan de localisation - Photo des lieux 

Projet n°3Réalisation d’une bande cyclable suggérée (BCS) à Matagne-la-petite à la rue de Vierves en passant par la rue de l’Auberge en direction du RaVeL et inversément

 Annexe au projet : Plan de localisation - Photo des lieux 

Projet n°4Réalisation d’une bande cyclable suggérée (BCS) en venant du RaVeL, à la rue des Tourneux en passant par rue du Bois des Moines à Gimnée en direction de l’Etang du Grand Bu, future zone de convivialité et inversément

 Annexe au projet : Plan de localisation - Photo des lieux 

Projet n°5Réalisation d’une bande cyclable suggérée (BCS) à la rue de Vodelée à Gochenée vers la Voye d’adam à Vodelée en passant par la rue du Pige en direction du pré-RaVeL Gimnée/Romedenne et inversément

 Annexe au projet : Plan de localisation - Photo des lieux 

Projet n°6Réalisation d’une bande cyclable suggérée (BCS) à la rue des Tilleuls à Romerée en direction du RaVeL et inversément

 Annexe au projet : Plan de localisation - Photo des lieux 

Projet n°7Réalisation d’une bande cyclable suggérée (BCS) au Quartier du Petit Culot à Matagne-la-Petite vers la rue de la Station à Matagne-la-Grande en passant par la rue des Sorbiers en direction du RaVeL et inversément

 Annexe au projet : Plan de localisation - Photo des lieux 

La largeur disponible ne permettant pas la création d’une piste cyclable, notre Commune a opté pour le marquage d’une bande cyclable suggérée dans les deux sens.

Les BCS offrent 2 messages principaux : 

  • d’une part, elles indiquent la meilleure position à adopter sur la chaussée pour le cycliste
  • et d’autre part, elles attirent l’attention des autres usagers sur la présence éventuelle de cyclistes. Cet aménagement est envisagé étant donné que la vitesse des véhicules est réduite et que la densité de la circulation est faible à cet endroit. Les BCS seront donc réalisés via une alternance de pictogrammes vélos et de chevrons marqués sur la chaussée.

 PIWACY 2021-2022 - Tableau récapitulatif

 

Qu'entend-on par "audit cyclable" ?

Les Communes Pilotes doivent réaliser un audit qui a pour objectif de mesurer et d’améliorer le niveau de  développement de leur politique cyclable. Un audit de politique cyclable est un outil d’aide à destination des autorités publiques, pour leur permettre de faire les bons choix et de prendre les mesures adéquates pour atteindre des objectifs définis. Une politique cyclable bien pensée doit en effet tendre vers le consensus entre toutes les parties concernées, c’est-à-dire l’administration, les services techniques, le politique et, bien entendu, les usagers cyclistes, afin de concevoir et appliquer des mesures à même d’augmenter la part modale vélo sur le territoire. Différents domaines de l’action publique sont ainsi passés en revue et évalués, et des solutions sont dégagées dans chaque domaine sous la forme d’un plan d’actions.

  • La demande cycliste  

Comment les besoins et attentes des cyclistes sont-ils identifiés et pris en compte ?

  • La coordination de la politique cyclable

Comment la politique vélo est-elle préparée et mise en œuvre ? Quelle est l’implication du politique ? De la police ? Comment la politique cyclable est-elle formalisée ?

  • Les moyens financiers et humains  

Quels moyens financiers et humains sont mobilisés par la commune ? Sont-ils suffisants et affectés efficacement ?

  • La promotion et les services

Quelles mesures positives, hors infrastructures, sont prises pour rendre la mobilité cyclable plus aisée et agréable ? Pour décourager l’usage de la voiture ? Quels services sont offerts ?

  • L’accompagnement au changement

Comment amène-t-on le citoyen à repenser sa mobilité ? Comment est-il informé, sensibilisé ? Les aspects « sécurité subjective » et « culture » étant notamment étudiés.

  • L’offre cyclable

Le réseau cyclable est-il suffisant et de qualité ? Et le stationnement vélo ? L’aspect « sécurité objective » étant particulièrement pris en compte.

  • Le monitoring

Les mesures prises sont-elles évaluées ? Les impacts sont-ils objectivés, mesurés ? Comment la commune s’auto-évalue-t-elle ?

Les Communes pilotes doivent donc faire appel à un bureau d’études spécialisé, externe à la commune, qui réalisera cet audit au plus vite, dans le courant de l’année 2021. Lorsque les travaux du PIWACY auront été réalisés, les communes feront réaliser un deuxième audit : il s’agira d’une mise à jour du premier audit, permettant d’évaluer le chemin parcouru depuis lors, de voir ce qui dans le plan d’actions a été suivi, en d’autres termes, comment le niveau de développement de la politique cyclable communale a évolué. Ces deux audits peuvent également être subsidiés dans le cadre du PIWACY, pour un montant équivalent à maximum 4% des travaux subsidiés (les projets d’aménagement), pour autant que la totalité du subside ne soit pas utilisée pour financer les travaux.

Une plateforme de signalement des problèmes liés à l’état ou à l’utilisation des voiries et de l’espace public en général ?

Un autre obligation dans le cadre de ce subside est la mise à disposition des usagers d'une plateforme de signalement. Il n’est pas rare que les usagers, notamment les cyclistes, se retrouvent confrontés à des problèmes dans le cadre de leurs déplacements et ne savent pas à qui les faire remonter (par exemple : une piste cyclable détériorée ou mal entretenue, des obstacles ou détritus, un marquage au sol effacé ou glissant, une bordure ou une plaque d’égout dangereuse, ou tout simplement une manque d’aménagement adéquat…). Pour pouvoir prendre en compte le vécu des usagers, les Communes Pilotes doivent mettre à leur disposition une plateforme leur permettant de signaler facilement aux services concernés tout problème lié à l’état ou à l’utilisation des voiries et de l’espace public en général. Une solution gratuite pour les communes est par exemple l’outil FixMyStreetWallonie.

Sous mots clés standards